aboutsummaryrefslogtreecommitdiff
diff options
context:
space:
mode:
authorMarc Fonvieille <blackend@FreeBSD.org>2004-01-24 10:30:12 +0000
committerMarc Fonvieille <blackend@FreeBSD.org>2004-01-24 10:30:12 +0000
commit2870f3fdac14b8765b80a0c3a9d8d8cdde815ee2 (patch)
treede2ba58f281364a809ad98e00513bc38203ccb94
parentd042508d9b6846e12b8b36194be8daa05468114a (diff)
downloaddoc-2870f3fdac14b8765b80a0c3a9d8d8cdde815ee2.tar.gz
doc-2870f3fdac14b8765b80a0c3a9d8d8cdde815ee2.zip
On the way to MFen from 1.79 to 1.135 add new translated sections.
Notes
Notes: svn path=/head/; revision=19816
-rw-r--r--fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/config/chapter.sgml393
1 files changed, 389 insertions, 4 deletions
diff --git a/fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/config/chapter.sgml b/fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/config/chapter.sgml
index 8da60dc99b..e55f1ae3c6 100644
--- a/fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/config/chapter.sgml
+++ b/fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/config/chapter.sgml
@@ -3,7 +3,7 @@
The FreeBSD French Documentation Project
$FreeBSD$
- $Id: chapter.sgml,v 1.7 2003-01-03 12:19:26 blackend Exp $
+ $Id: chapter.sgml,v 1.8 2004-01-24 10:30:12 blackend Exp $
Original revision: 1.79
-->
@@ -37,7 +37,7 @@
<title>Configuration et optimisation</title>
&trans.a.fonvieille;
- <sect1>
+ <sect1 id="config-synopsis">
<title>Synopsis</title>
<indexterm><primary>configuration/optimisation du
@@ -472,7 +472,7 @@ exit 0
<filename>/etc/rc.conf</filename>. Ils sont traditionnellement
activ&eacute;s en pla&ccedil;ant la/les commande(s) pour les invoquer
dans le fichier <filename>/etc/rc.local</filename>. Depuis FreeBSD 3.1
- il n'y a pas de fichier <filename>/etc/rc.local</filename> par
+ il n'y a plus de fichier <filename>/etc/rc.local</filename> par
d&eacute;faut; s'il est cr&eacute;&eacute; par
l'administrateur il sera utilis&eacute; par le syst&egrave;me de
fa&ccedil;on habituelle. Notez que <filename>/etc/rc.local</filename>
@@ -504,7 +504,347 @@ exit 0
apr&egrave;s le d&eacute;marrage du syst&egrave;me.</para>
</sect1>
- <sect1>
+ <sect1 id="configtuning-cron">
+ <sect1info>
+ <authorgroup>
+ <author>
+ <firstname>Tom</firstname>
+ <surname>Rhodes</surname>
+ <contrib>Contribution de </contrib>
+ <!-- 20 May 2003 -->
+ </author>
+ </authorgroup>
+ </sect1info>
+ <title>Configuration de l'utilitaire
+ <command>cron</command></title>
+
+ <indexterm><primary>cron</primary>
+ <secondary>configuration</secondary></indexterm>
+
+ <para>Un des utilitaires les plus importants de &os; est
+ &man.cron.8;. L'utilitaire <command>cron</command> tourne en
+ arri&egrave;re plan et contr&ocirc;le constamment le fichier
+ <filename>/etc/crontab</filename>. L'utilitaire
+ <command>cron</command> consulte &eacute;galement le
+ r&eacute;pertoire <filename
+ role="directory">/var/cron/tabs</filename>, &agrave; la
+ recherche de nouveaux fichiers <filename>crontab</filename>.
+ Ces fichiers <filename>crontab</filename> conservent les
+ informations sur les t&acirc;ches que <command>cron</command>
+ est cens&eacute; ex&eacute;cuter &agrave; des moments
+ donn&eacute;s.</para>
+
+ <para>Examinons le fichier
+ <filename>/etc/crontab</filename>:</para>
+
+
+ <programlisting># /etc/crontab - root's crontab for &os;
+#
+# &dollar;&os;: src/etc/crontab,v 1.32 2002/11/22 16:13:39 tom Exp &dollar;
+# <co id="co-comments">
+#
+SHELL=/bin/sh
+PATH=/etc:/bin:/sbin:/usr/bin:/usr/sbin <co id="co-env">
+HOME=/var/log
+#
+#
+#minute heure date mois jour utilisateur commande <co id="co-field-descr">
+#
+#
+*/5 * * * * root /usr/libexec/atrun <co id="co-main"></programlisting>
+
+ <calloutlist>
+ <callout arearefs="co-comments">
+ <para>Comme pour la plupart des fichiers de configuration de
+ &os;, le caract&egrave;re <literal>#</literal> indique un
+ commentaire. Un commentaire peut &ecirc;tre ajout&eacute;
+ dans le fichier comme rappel de ce que fait une action bien
+ pr&eacute;cise et pourquoi elle est effectu&eacute;e. Les
+ commentaires ne peuvent &ecirc;tre situ&eacute;s sur la
+ m&ecirc;me ligne qu'une commande ou sinon ils seront
+ interpr&eacute;t&eacute;s comme faisant partie de la commande;
+ ils doivent se trouver sur une nouvelle ligne. Les lignes
+ vides sont ignor&eacute;es.</para>
+ </callout>
+
+ <callout arearefs="co-env">
+ <para>Tout d'abord, les variables d'environnement doivent
+ &ecirc;tre d&eacute;finies. Le caract&egrave;re &eacute;gal
+ (<literal>=</literal>) est utilis&eacute; pour d&eacute;finir
+ tout param&egrave;tre concernant l'environnement, comme dans
+ notre exemple o&ugrave; il a &eacute;t&eacute; utilis&eacute;
+ pour les variables <envar>SHELL</envar>, <envar>PATH</envar>,
+ et <envar>HOME</envar>. Si la ligne concernant
+ l'interpr&eacute;teur de commande est omise,
+ <command>cron</command> utilisera celui par d&eacute;faut, qui
+ est <command>sh</command>. Si la variable <envar>PATH</envar>
+ est omise, il n'y aura pas de valeur par d&eacute;faut
+ utilis&eacute;e et l'emplacement des fichiers devra &ecirc;tre
+ absolu. Si <envar>HOME</envar> est omise,
+ <command>cron</command> utilisera le r&eacute;pertoire
+ personnel de l'utilisateur qui l'invoque.</para>
+ </callout>
+
+ <callout arearefs="co-field-descr">
+ <para>Cette ligne d&eacute;finie un total de sept champs.
+ Sont list&eacute;s ici les valeurs <literal>minute</literal>,
+ <literal>heure</literal>, <literal>date</literal>,
+ <literal>mois</literal>, <literal>jour</literal>,
+ <literal>utilisateur</literal>, et
+ <literal>commande</literal>. Ces champs sont relativement
+ explicites. <literal>minute</literal> repr&eacute;sente
+ l'heure en minute &agrave; laquelle la commande sera
+ ex&eacute;cut&eacute;e. L'option <literal>heure</literal> est
+ semblable &agrave; l'option <literal>minute</literal>, mais en
+ heures. Le champ <literal>date</literal> pr&eacute;cise le
+ jour dans le mois. <literal>mois</literal> est similaire
+ &agrave; <literal>heure</literal> et <literal>minute</literal>
+ mais d&eacute;signe le mois. L'option <literal>jour</literal>
+ repr&eacute;sente le jour de la semaine. Tous ces champs
+ doivent &ecirc;tre des valeurs num&eacute;riques, et respecter
+ un format horaire de vingt quatre heures. Le champ
+ <literal>utilisateur</literal> est sp&eacute;cial, et n'existe
+ que dans le fichier <filename>/etc/crontab</filename>. Ce
+ champ pr&eacute;cise sous quel utilisateur sera
+ ex&eacute;cut&eacute;e la commande. Quand un utilisateur
+ installe son fichier <filename>crontab</filename>, il n'aura
+ pas cette option. Pour finir, l'option
+ <literal>commande</literal> est list&eacute;e. C'est le
+ dernier champ, qui naturellement devrait d&eacute;signer la
+ commande &agrave; ex&eacute;cuter.</para>
+ </callout>
+
+ <callout arearefs="co-main">
+ <para>Cette derni&egrave;re ligne d&eacute;finie les valeurs
+ discut&eacute;es ci-dessus. Nous avons ici
+ <literal>*/5</literal> suivi de plusieurs caract&egrave;res
+ <literal>*</literal>. Ces caract&egrave;res
+ <literal>*</literal> signifient &ldquo;premier-dernier&rdquo;,
+ et peuvent &ecirc;tre interpr&eacute;t&eacute;s comme voulant
+ dire &agrave; <emphasis>chaque</emphasis> instance. Aussi,
+ d'apr&egrave;s cette ligne, il appara&icirc;t que la commande
+ <command>atrun</command> sera invoqu&eacute;e par
+ l'utilisateur <username>root</username> toutes les cinq
+ minutes ind&eacute;pendemment du jour ou du mois. Pour plus
+ d'informations sur la commande <command>atrun</command>,
+ consultez la page de manuel de &man.atrun.8;.</para>
+
+ <para>N'importe quel nombre d'indicateur peut &ecirc;tre
+ pass&eacute; &agrave; ces commandes; cependant, les
+ commandes qui s'&eacute;tendent sur de multiples lignes
+ doivent &ecirc;tre &ldquo;cass&eacute;es&rdquo; avec le
+ caract&egrave;re, contre-oblique <literal>\</literal>, de
+ continuation de lignes.</para>
+ </callout>
+ </calloutlist>
+
+ <para>Ceci est la configuration de base pour chaque fichier
+ <filename>crontab</filename>, bien qu'il y ait une
+ diff&eacute;rence dans celui pr&eacute;sent&eacute; ici. Le
+ sixi&egrave;me champ, o&ugrave; est pr&eacute;cis&eacute; le nom
+ d'utilisateur, n'existe que dans le fichier syst&egrave;me
+ <filename>/etc/crontab</filename>. Ce champ devrait &ecirc;tre
+ omis pour les fichiers <filename>crontab</filename>
+ d'utilisateur.</para>
+
+ <sect2 id="configtuning-installcrontab">
+ <title>Installer un fichier crontab</title>
+
+ <para>Pour installer un fichier <filename>crontab</filename>
+ fraichement r&eacute;dig&eacute;, utilisez simplement
+ l'utilitaire <command>crontab</command>. L'usage le plus
+ typique est:</para>
+
+ <screen>&prompt.root; <userinput>crontab crontab</userinput></screen>
+
+ <para>Il existe &eacute;galement une option pour afficher les
+ fichiers <filename>crontab</filename> install&eacute;s, passez
+ simplement le param&egrave;tre <option>-l</option> &agrave;
+ <command>crontab</command> et lisez ce qui est
+ affich&eacute;.</para>
+
+ <para>Pour les utilisateurs d&eacute;sirant cr&eacute;er leur
+ fichier crontab &agrave; partir de z&eacute;ro, sans utiliser
+ de mod&egrave;le, l'option <command>crontab -e</command> est
+ disponible. Cela invoquera l'&eacute;diteur par d&eacute;faut
+ avec un fichier vide. Quand le fichier est sauvegard&eacute;,
+ il sera automatiquement install&eacute; par la commande
+ <command>crontab</command>.</para>
+ </sect2>
+ </sect1>
+
+ <sect1 id="configtuning-rcNG">
+ <sect1info>
+ <authorgroup>
+ <author>
+ <firstname>Tom</firstname>
+ <surname>Rhodes</surname>
+ <contrib>Contribution de </contrib>
+ <!-- 16 May 2003 -->
+ </author>
+ </authorgroup>
+ </sect1info>
+
+ <title>Utilisation du syst&egrave;me rc sous &os;&nbsp;5.X</title>
+
+ <indexterm><primary>rcNG</primary></indexterm>
+
+ <para>Le syst&egrave;me <filename>rc.d</filename> de NetBSD pour
+ l'initialisation du syst&egrave;me a r&eacute;cemment
+ &eacute;t&eacute; int&eacute;gr&eacute; &agrave; &os;. Les
+ utilisateurs noteront les fichiers pr&eacute;sents dans le
+ r&eacute;pertoire <filename
+ role="directory">/etc/rc.d</filename>. Plusieurs de ces
+ fichiers sont destin&eacute;s aux services de base qui peuvent
+ &ecirc;tre contr&ocirc;l&eacute;s avec les options
+ <option>start</option>, <option>stop</option>, et
+ <option>restart</option>. Par exemple, &man.sshd.8; peut
+ &ecirc;tre relanc&eacute; avec la commande suivante:</para>
+
+ <screen>&prompt.root; <userinput>/etc/rc.d/sshd restart</userinput></screen>
+ <para>Cette proc&eacute;dure est similaire pour d'autres services.
+ Bien s&ucirc;r, les services sont g&eacute;n&eacute;ralement
+ lanc&eacute;s automatiquement d&egrave;s qu'ils sont
+ sp&eacute;cifi&eacute;s dans le fichier &man.rc.conf.5;. Par
+ exemple, activer le &ldquo;daemon&rdquo; de translation d'adresses
+ au d&eacute;marrage est aussi simple que d'ajouter la ligne
+ suivante au fichier <filename>/etc/rc.conf</filename>:</para>
+
+ <programlisting>natd_enable="YES"</programlisting>
+
+ <para>Si une ligne <option>natd_enable="NO"</option> est
+ d&eacute;j&agrave; pr&eacute;sente, modifiez alors le
+ <option>NO</option> par <option>YES</option>. Les
+ proc&eacute;dures rc chargeront automatiquement les autres
+ services d&eacute;pendants lors du prochain red&eacute;marrage
+ comme d&eacute;crit ci-dessous.</para>
+
+ <para>Comme le syst&egrave;me <filename>rc.d</filename> est
+ &agrave; l'origine destin&eacute; pour lancer/arr&ecirc;ter les
+ services au d&eacute;marrage/&agrave; l'arr&ecirc;t du
+ syst&egrave;me, les options standards <option>start</option>,
+ <option>stop</option> et <option>restart</option> ne seront
+ effectives que si les variables appropri&eacute;es sont
+ positionn&eacute;es dans le fichier
+ <filename>/etc/rc.conf</filename>. Par exemple, la commande
+ <command>sshd restart</command> ci-dessus ne fonctionnera que si
+ <varname>sshd_enable</varname> est fix&eacute;e &agrave;
+ <option>YES</option> dans <filename>/etc/rc.conf</filename>.
+ Pour lancer, arr&ecirc;ter ou red&eacute;marrer un service
+ ind&eacute;pendemment des param&eacute;trages du fichier
+ <filename>/etc/rc.conf</filename>, les commandes doivent
+ &ecirc;tre pr&eacute;c&eacute;d&eacute;es par
+ &ldquo;force&rdquo;. Par exemple pour red&eacute;marrer
+ <command>sshd</command> ind&eacute;pendemment du
+ param&eacute;trage du fichier <filename>/etc/rc.conf</filename>,
+ ex&eacute;cutez la commande suivante:</para>
+
+ <screen>&prompt.root; <userinput>/etc/rc.d/sshd forcerestart</userinput></screen>
+
+ <para>Il est facile de contr&ocirc;ler si un service est
+ activ&eacute; dans le fichier <filename>/etc/rc.conf</filename>
+ en ex&eacute;cutant la proc&eacute;dure
+ <filename>rc.d</filename> appropri&eacute;e avec l'option
+ <option>rcvar</option>. Ainsi, un administrateur peut
+ contr&ocirc;ler que <command>sshd</command> est
+ r&eacute;ellement activ&eacute; dans
+ <filename>/etc/rc.conf</filename> en ex&eacute;cutant:</para>
+
+ <screen>&prompt.root; <userinput>/etc/rc.d/sshd rcvar</userinput>
+# sshd
+$sshd_enable=YES</screen>
+
+ <note>
+ <para>La seconde ligne (<literal># sshd</literal>) est la sortie
+ de la commande <command>sshd</command> et non pas une console
+ <username>root</username>.</para>
+ </note>
+
+ <para>Pour d&eacute;terminer si un service est actif, une option
+ appel&eacute;e <option>status</option> est disponible. Par
+ exemple pour v&eacute;rifier que <command>sshd</command> a
+ r&eacute;ellement &eacute;t&eacute; lanc&eacute;:</para>
+
+ <screen>&prompt.root; <userinput>/etc/rc.d/sshd status</userinput>
+sshd is running as pid 433.</screen>
+
+ <para>Il est &eacute;galement possible de recharger un service
+ avec l'option <option>reload</option>. Le syst&egrave;me
+ tentera d'envoyer un signal &agrave; un service individuel, le
+ for&ccedil;ant &agrave; recharger ses fichiers de configuration.
+ Dans la plupart des cas cela signifie envoyer un signal
+ <literal>SIGHUP</literal> au service.</para>
+
+ <para>La structure <application>rcNG</application> n'est pas
+ uniquement utilis&eacute;e pour les services r&eacute;seaux,
+ elle participe &agrave; la majeure partie de l'initialisation du
+ syst&egrave;me. Prenez par exemple le fichier
+ <filename>bgfsck</filename>. Quand cette proc&eacute;dure est
+ ex&eacute;cut&eacute;e, il affichera le message suivant:</para>
+
+ <screen>Starting background file system checks in 60 seconds.</screen>
+
+ <para>Donc ce fichier est utilis&eacute; pour les
+ v&eacute;rifications du syst&egrave;me de fichiers en
+ arri&egrave;re plan, qui sont uniquement effectu&eacute;es lors
+ de l'initialisation du syst&egrave;me.</para>
+
+ <para>De nombreux services syst&egrave;me d&eacute;pendent
+ d'autres services pour fonctionner correctement. Par exemple,
+ NIS et les autres services bas&eacute;s sur les RPCs peuvent
+ &eacute;chouer s'ils sont lanc&eacute;s apr&egrave;s le
+ lancement du service <command>rpcbind</command> (portmapper).
+ Pour r&eacute;soudre ce probl&egrave;me, l'information
+ concernant les d&eacute;pendances et autres
+ m&eacute;ta-donn&eacute;es est inclue dans les commentaires au
+ d&eacute;but de chaque proc&eacute;dure de d&eacute;marrage. Le
+ programme &man.rcorder.8; est alors utilis&eacute; pour analyser
+ ces commentaires lors de l'initialisation du syst&egrave;me en
+ vue de d&eacute;terminer l'ordre dans lequel les services
+ syst&egrave;me seront invoqu&eacute;s pour satisfaire les
+ d&eacute;pendances. Les mots suivants peuvent &ecirc;tre
+ pr&eacute;sents en t&ecirc;te de chaque fichier de
+ d&eacute;marrage:</para>
+
+ <itemizedlist>
+ <listitem>
+ <para><literal>PROVIDE</literal>: indique les services que
+ fournit ce fichier.<para>
+ </listitem>
+
+ <listitem>
+ <para><literal>REQUIRE</literal>: liste les fichiers dont
+ d&eacute;pend ce service. Ce fichier sera
+ ex&eacute;cut&eacute; <emphasis>apr&egrave;s</emphasis> les
+ services indiqu&eacute;s.</para>
+ </listitem>
+
+ <listitem>
+ <para><literal>BEFORE</literal>: liste les services qui
+ d&eacute;pendent du service pr&eacute;sent. Ce fichier sera
+ ex&eacute;cut&eacute; <emphasis>avant</emphasis> les services
+ indiqu&eacute;s.</para>
+ </listitem>
+
+ <listitem>
+ <para><literal>KEYWORD</literal>: &os; ou NetBSD. Ceci est
+ utilis&eacute; pour des fonctionnalit&eacute;s propres au
+ syst&egrave;me d'exploitation.</para>
+ </listitem>
+ </itemizedlist>
+
+ <para>En utilisant ce syst&egrave;me, un administrateur peut
+ facilement contr&ocirc;ler les services du syst&egrave;me sans
+ avoir &agrave; se battre avec les &ldquo;runlevels&rdquo; comme
+ sur d'autres syst&egrave;mes d'exploitation &unix;.</para>
+
+ <para>Des informations suppl&eacute;mentaires concernant le
+ syst&egrave;me <filename>rc.d</filename> de &os;&nbsp;5.X
+ peuvent &ecirc;tre trouv&eacute;es dans les pages de manuel
+ &man.rc.8; et &man.rc.subr.8;.</para>
+ </sect1>
+
+ <sect1 id="config-network-setup">
<sect1info>
<authorgroup>
<author>
@@ -1388,6 +1728,51 @@ kern.maxfiles: 2088 -> 5000</screen>
bool&eacute;ens (un variable bool&eacute;enne &eacute;tant
<literal>1</literal> pour oui ou un <literal>0</literal> pour
non).</para>
+
+ <sect2 id="sysctl-readonly">
+ <sect2info>
+ <authorgroup>
+ <author>
+ <firstname>Tom</firstname>
+ <surname>Rhodes</surname>
+ <contrib>Contribution de </contrib>
+ <!-- 31 January 2003 -->
+ </author>
+ </authorgroup>
+ </sect2info>
+ <title>Variables &man.sysctl.8; en lecture seule</title>
+
+ <para>Dans certains cas, il peut &ecirc;tre n&eacute;cessaire de
+ modifier des variables &man.sysctl.8; en lecture seule. Bien
+ que cela n'est pas recommand&eacute;, c'est parfois
+ in&eacute;vitable.</para>
+
+ <para>Par exemple sur certains mod&egrave;les d'ordinateurs
+ portables le p&eacute;riph&eacute;rique &man.cardbus.4; ne
+ sondera pas le syst&egrave;me &agrave; la recherche des zones
+ m&eacute;moires, et &eacute;chouera avec des erreurs du
+ type:</para>
+
+ <screen>cbb0: Could not map register memory
+device_probe_and_attach: cbb0 attach returned 12</screen>
+
+ <para>Des cas comme le pr&eacute;c&eacute;dent demandent
+ g&eacute;n&eacute;ralement la modification de param&egrave;tres
+ &man.sysctl.8; par d&eacute;faut qui sont en lecture seule.
+ Pour palier &agrave; ces situations un utilisateur peut placer
+ un param&eacute;trage (&ldquo;OID&rdquo;&mdash;Object
+ IDentifier) &man.sysctl.8; dans le fichier local
+ <filename>/boot/loader.conf.local</filename>. Les
+ param&eacute;trages par d&eacute;faut se trouvent dans le
+ fichier <filename>/boot/defaults/loader.conf</filename>.</para>
+
+ <para>Pour corriger le probl&egrave;me pr&eacute;c&eacute;dent, il
+ faudrait que l'utilisateur ajoute la ligne
+ <option>hw.pci.allow_unsupported_io_range=1</option> dans le
+ fichier pr&eacute;c&eacute;demment indiqu&eacute;.
+ D&eacute;sormais le p&eacute;riph&eacute;rique &man.cardbus.4;
+ devrait fonctionner normalement.</para>
+ </sect2>
</sect1>
<sect1 id="configtuning-disk">